Le Dossier Conseils Emploi : toutes les clefs pour réussir sa candidature

Candidats : 100CV.com réunit pour vous tous les conseils emploi, afin de vous aider à parfaire votre candidature et à multiplier vos chances d'obtenir un entretien d'embauche.

100CV.com décortique pour vous chaque rubrique d'un CV et chaque paragraphe d'une lettre de motivation : comment aborder la collaboration avec l'entreprise ; que mettre en avant dans votre CV et comment l'agencer…

Vous aurez entre les mains tous les atouts pour réussir votre candidature.

 

Lien des infoshttp://www.100cv.com/conseil-emploi.html

 

La lettre de motivation

Le but de la lettre de motivation, comme celui du CV est de donner envie à votre interlocuteur de vous rencontrer.

Il ne s’agit pas de paraphraser votre CV mais de le compléter en exprimant vos motivations, certains traits de votre personnalité, ce que VOUS pouvez lui apporter, et notamment par rapport aux autres candidats dont il va également lire les lettres de motivations.

En résumé, votre lettre de motivation doit permettre de VOUS DIFFERENCIER de tous les autres étudiants vétérinaires ou vétérinaires fraichement diplômés ou avec un an d’expérience, etc.

En théorie, chaque lettre de motivation doit être PERSONNALISEE à l’offre ou au cabinet cible. L’idéal est de se renseigner sur la structure afin d’être plus pertinent. Ce qui signifie faire des recherches sur Internet (le vétérinaire titulaire est-il membre de telle commission technique, conseiller ordinal, maire de son village ?), consulter l’Annuaire Roy, ou se renseigner auprès des précédents ALD ou des précédentes ASV

  • Lorsqu’un employeur passe une annonce de recrutement, il a un besoin à satisfaire ; la lettre de motivation doit vous permettre de le rassurer quant à l’adéquation de votre réponse à ce besoin et de lui suggérer que VOUS, plus que les autres candidats, pouvez y répondre ou y répondre mieux.
  • Dans le cadre d’une candidature spontanée vous devez éveiller son intérêt, lui expliquer pourquoi vous avez choisi de lui écrire et ce que vous pensez pouvoir apporter à sa structure ; en un mot lui suggérer un besoin que peut-être il ignore ou qu’il n’a pas pris le temps d’explorer.

Quelques règles de base

  • Si vous répondez à une annonce, identifiez (si possible) les besoins exprimés par l’employeur
  • Vous êtes vétérinaire, comme tous les autres candidats ! Vous allez donc exposer qui vous êtes (en dehors de vétérinaire !) et le relier aux avantages que cela peut représenter pour la structure
  • Identifiez vos points forts : pour cela n’hésitez pas à prendre une feuille de papier, à noter vos compétences (techniques), vos points forts (personnels) et à demander à votre entourage de faire de même : autres étudiants, collègues de travail, enseignants mais également vos proches (famille, amis). C’est le principe du « 360 degrés », un outil de développement personnel qui permet de faire le point sur ses qualités et compétences acquises ou à développer. 

  •  Êtes-vous très organisé et structuré ? Enthousiaste ? Plus réservé ? Appliqué ? Travailleur acharné ? Empathique ? Votre point fort ce sont les relations humaines ? Il n’y a pas de bon ou de mauvais profil mais chaque employeur pourra ainsi mieux identifier qui vous êtes et les traits de votre caractère qui lui conviennent ou qui le complètent.
  • La règle est de rester honnête et sincère : les « mensonges » ou autres vantardises ne résisteront probablement pas au premier entretien ou à la période d’essai. Pour éviter de faire perdre son temps à votre interlocuteur, par respect pour lui et pour éviter de vous décrédibiliser (le marché vétérinaire est petit !), il convient donc d’être réaliste et honnête mais POSITIF ; pas question de se dévaloriser !
  • La lettre doit être lisible, manuscrite ou rédigée à l’ordinateur, dans une police de caractère « classique» (pas nécessairement en Times New Roman, mais peut-être pas non plus en Comic : voulez-vous suggérer que vous êtes un comique ?) et de taille de police suffisante, aérée (interlignage suffisant et espace entre les paragraphes). Et, bien entendu, sans faute d’orthographe !

Structuration de la lettre en 4-5 paragraphes, très courts

1. VOS COORDONNEES en haut à gauche 


2. OBJET : « annonce parue dans telle revue, à telle date » / « candidature spontanée pour tel poste » 


3. FORMULE DE POLITESSE : « Docteur », pas « Docteur Martin » 


4. INTRODUCTION en une ou deux phrases : « vous recherchez …, je suis… » ou « je suis… je recherche/ je mets à votre disposition… » pour une candidature spontanée 


5. CE QUE JE SAIS FAIRE (votre expérience, vos compétences) : « au cours de mes études, de tel stage, de tel emploi, j’ai fait, j’ai appris, j’ai développé… telle et telle compétences » 


6. CE QUE JE RECHERCHE (pour les candidatures spontanées) 


7. CE QUE JE SUIS : dynamique, travailleur, structuré, curieux, enthousiaste (voir le 360°) !

 
8. PROPOSITION DE RENCONTRE ou d’appel téléphonique 


9. FORMULE DE POLITESSE et signature manuscrite 

L'entretien d'embauche les conseils

L’entretien est important : suite à la première sélection des CV, c’est sur la base de ces échanges d’une heure maximum que l’employeur potentiel va faire son choix. Rappelez-vous qu’il n’est jamais possible de faire deux fois une première, bonne ou mauvaise, impression !

L’entretien d’embauche est une étape importante et vous souhaitez décrocher un poste, mais là encore, comme dans le CV ou la lettre de motivation, il est important d’être honnête et sincère ; sincère dans les réponses données à l’employeur mais aussi sincère vis-à-vis de soi-même (vos attentes et vos impressions).

Les pré-requis

  • une tenue vestimentaire propre et classique - ni le short, ni le costume cravate ne sont indiqués pour postuler dans un cabinet vétérinaire – dans laquelle vous êtes à l’aise, des cheveux coiffés, un pantalon tenu par une ceinture et qui ne laisse pas voir la moitié des sous-vêtements (c’est peut-être la mode chez les plus jeunes, mais les employeurs, souvent plus âgés, peuvent ne pas apprécier !)
  • par principe, se munir d’un CV et d’une photocopie du diplôme : ce sera un plus si ils vous sont demandés !
  • préparez cet entretien et listez les questions que vous désirez poser (horaires, taille de l’équipe, logiciel, type de clientèle, attentes de l’employeur, etc.) : plus vous en demanderez, plus vous recueillerez d’informations, et de plus ces marques d’intérêt seront plutôt flatteuses pour votre interlocuteur

Le déroulement de l'entretien

  • soyez ponctuel et aimable, aussi bien avec les secrétaires (l’ASV qui est en place depuis 20 ans a certainement un pouvoir d’influence ou de nuisance important !) qu’avec les vétérinaires ou les clients que vous croiserez dans la salle d’attente. Le but est que tout le monde ait envie de vous revoir !
  • généralement, l’entretien avec les vétérinaires peut paraitre assez informel : c’est moins impressionnant, mais attention néanmoins à rester vigilant, professionnel et à ne pas oublier les questions que vous souhaitez poser !
  • répondez à toutes les questions mais ensuite prenez la main et interrogez votre interlocuteur sur ses attentes, le type de clientèle, le travail, ce qui se passe bien ou moins bien avec les ALD, les modalités d’intégration dans l’équipe, le suivi ou l’aide que vous pouvez avoir de sa part, la formation.
  • abordez la rémunération mais seulement à la fin de l’entretien
  • ne partez pas sans confirmer (ou pas) votre intérêt pour le poste et sans connaître le calendrier du recrutement (combien de candidats à voir, réponse à attendre pour quand, etc.)

Les suites

  • il est possible et très courtois d’adresser un email de remerciement le lendemain de l’entretien en confirmant votre intérêt et la date prévisionnelle à laquelle vous rappellerez
  • s’il s’avère que, à la réflexion, vous n’êtes pas intéressé pas le poste, informez-en la personne que vous avez rencontrée en la remerciant pour le temps qu’elle vous a consacré et en lui proposant de lui adresser d’autres connaissances s’il elle le souhaite. Votre interlocuteur vous en sera reconnaissant et puis, qui sait si dans quelques années vous ne le retrouverez pas comme recruteur ou futur associé !
  • même si le vétérinaire vous a dit « réponse dans 15 jours », n’hésitez à vous manifester avant car entre-temps, l’urgence a pu changer et une réponse peut être donnée plus rapidement au dernier candidat rencontré sans que vous en soyez informé ! Il vaut mieux un candidat hyper motivé qui appelle tous les jours que quelqu’un qui reste 3 semaines sans donner de nouvelles !
  • malgré tout vous n’êtes pas retenu pour le poste, n’hésitez pas à demander pour quelle(s) raison(s). Soyez beau joueur, remerciez pour le temps qui vous a été consacré et réaffirmez votre intérêt pour le poste s’il revenait à se libérer rapidement (le candidat choisi ne fera peut-être pas l’affaire !). N’hésitez pas à demander un conseil faisant appel au réseau : " Connaissez-vous une clinique ou un cabinet vétérinaires qui pourraient être intéressés par ma candidature ? "
  • vous n’êtes pas satisfait de la façon dont se déroulent les entretiens ou si vous avez plusieurs réponses négatives, ne restez pas seul (il faut garder confiance en soi pour être positif et vendeur pour les futurs entretiens). N’hésitez pas à demander l’avis d’un ami ou d’un vétérinaire que vous connaissez en lui présentant votre CV et en lui demandant de vous faire passer un entretien « test » pour avoir son opinion et son feed-back !